Signature de l'entrée de Lionel PELUHET au capital à transmettre à la DNCCG avant : dnccg

Limoges profite du sabordage du BCM

Illustration

Le BCM(qui coule à 0-5) offre littéralement le match à un CSP peu inspiré. Si Lang XXL (17pts 4rbds 7pds 24 d'éval) fait un match monstre, Appleby 18pts 4pds assure le scoring mais a encore du déchet dans son jeu. McGusty lui aussi scoreur (14pts) doit s'améliorer dans sa sélection de tirs et son jeu sans ballon. Les intérieurs n'ont pas été dominants et coach Kantzouris a du boulot. Bonne nouvelle de la soirée : bilan positif (3-2). Analyse.

OUF ! LE CSP L'EMPORTE (83-79)

Limoges domine la première mi-temps. (47-42)

Pas de surprise dans le cinq de départ avec Appleby, Beaufort, Lang, Chassang et Wojcie.
Possession Maritime. Cherry ouvre le score. Appleby répond par un and one (3-2). Passing game entre Lang et Chassang (5-4). Cherry twice (5-8). Lang met le couvert (8-8). Mathieu réussit un and one (11-8). Retour en zone pour les maritimes. Appelby prend une faute sérieuse. Appleby donne 6 points d'avance (14-8). Berhanemeskel perd un ballon. Les cerclistes prennent doucement l'ascendant sur le BCM. Faute sur Nikolic qui réussit son premier panier (16-8). Baisse d'intensité du CSP. Berhanemeskel en profite : il marque à huit mètres (16-13) puis pénètre (16-15). Ninadic marque au buzzer (18-15). Le CSP est devant.

Possession CSP. McGusty inscrit les premiers points du deuxième quart-temps. Lang envoie un missile à Ugolin (22-15). Réaction du BCM (22-17). Temps-mort pris par Kantzouris à 8minutes 58. Il rigole pas, le coach. Nikolic réussit un superbe tir puis c'est au tour de McGusty de scorer, ce qui permet au CSP de mener de 9 points. Le CSP joue bien en ce début de ce deuxième quart. Faute de Nikolic. Nnoko réussit un and one (26-20).
Faute sur Shittu :2 lancers francs réussis (28-20) Appleby calme le sportica 531-20). Réaction des maritimes (31-26). Shittu réussit ses deux-lancers-francs suite à une faute (33-26). Ugolin servi dans un fauteuil (36-26) à 5 minutes 24 de ce deuxième quart-temps. McGusty ra te la mire sur une belle réaction collective. Réaction croisée (38-31). Jackson fait revenir les siens à moins cinq avant que Nicolas ne réponde (40-33). Berhanemeskel tient la baraque (40-35). Le BCM revient à moins 3 après des réactions croisées (42-39). Wojcie est en difficulté des deux côtés du parquet.
Appleby réussit ses lancers-francs (44-39). Il faut enfermer Berhanemeskel (44-41). Lang lui rend la pareille (47-41) Mathieu devrait laisser sa place. Faute offensive sifflée à Chassang. Grrr ! Temps-mort pris par Legname. Dernière possession ratée pour les maritimes.
Bonne première mi-temps, même s'il y avait moyen de faire mieux. De belles satisfactions : une très bonne prestation de Appleby ; bon match de Shittu, prestation de qualité de Nicolas Lang, bon passage de Nikolic. Les cerclistes doivent hausser leur intensité défensive.

Le CSP en grosse difficulté, se redresse et l'emporte (83-79 )

Panier Gravelines (47-44). Faute de Jackson sur Nenadic. Celui-ci inscrit deux points (49-44). Nnoko s'impose dans la raquette (49-46). Appleby perd le ballon. Retour en zone des locaux. Berhanemeskel fait revenir les siens à moins un, puis leur donne l'avantage (50-49).Le CSP est perméable;
Shittu commet une faute offensive. Cornelie donne trois points d'avance aux locaux (52-49). Le CSP vendange et se complait dans cette mollesse générale. Berhanemeskel is on fire (57-49). Inquiétant. Le même Berhanemeskel fait imploser l'équipe. Côté visiteur, personne ne réagit. Mauvais, très mauvais passage.
Faute sur McGusty (deux points aux lancers-francs). La confiance a abandonné les visiteurs. Lang vise à côté. Le CSP s'est mis en difficulté tout seul.
Nenadic puis Mc Gusty permettent de rester dans le match (59-55). A posteriori, peut-être le tournant du match.

Le CSP va-il se relever de ce troisième quart-temps catastrophique ?
Chassang balance un tir.puis c'est au tour d'Appleby de mal ajuster sa passe. Nikolic réussit un tir primé et permet au CSP de revenir à moins un (58-59). Nikolic redonne l'avantage au CSP. Contre-attaque conclue par Nicolas Lang. Le CSP se relève (63-60).
Temps-mort pris par le coach nordique, prolongé par un incident technique. Berhanemeskel fait le show (+2). Tir de dingue réussi par Appleby (66-62). McGusty redonne quatre points d'avance en pénétration (68-64). Walker par deux fois fait revenir les siens (67-68). Faute sur Lang. McGusty redonne trois puis six points d'avance (73-67) à 4 minutes 28.
Temps-mort nordique. Faute sur Nnoko puis sur Mc Gusty (73-71). Le coach visiteur prend le sien. Entre-deux. Possession BCM à plus de 2 minutes de la fin. Jackson donne l'avantage (74-73). Lang répond suite à un tir raté de Nikolic (75-74) . Appleby donne trois points d'avance( 77-74). Faute offensive sifflée à Gravelines. Jackson rate un lancer-franc sur deux. Temps-mort de Kantzouris pour assurer sa possession. Oubli sur Chassang (79-75). Temps-mort local. Panier de Jackson puis faute sur Appleby (81-77). Faute sifflée (ouais) sur le tir à trois points de Berhanemeskel qui dégoupille (0/3). C'est plié. Lang réussit ses deux-lancers francs.
Le CSP l'emporte après nous avoir foutu une sacrée trouille. Match moyen. Encore fallait-il le gagner, aidé par des maritimes au fond du trou.

3 victoires en 5 MATCHS

Qui l'eut cru ? La saison est définitivement lancée.La manière ainsi que la faiblesse de l'adversaire nous incite à l'humilité.
Le match de samedi ? s'il est remporté, peut nous permettre d'avoir l'un des meilleurs débuts de saison de ces dernières années.

Satisfactions

La victoire, difficile, après un troisième quart-temps où le CSP a donné l'impression de tout lâcher avant de revenir pour reprendre la main sur la rencontre, aidé par des adversaires incapables de l'emporter.

3 matchs à l'extérieur/3 victoires :
elles vont permettre de travailler dans la sérénité (version CSP quand même).

L'issue des fins de match : après Strasbourg, c'est le deuxième match à couteaux tirés où le CSP sort vainqueur. Cette équipe, face à l'adversité, trouve les ressources individuelles et collectives pour l'emporter. Le coach y est évidemment pour quelque chose mais aussi les nombreux talents individuels composant cette équipe, même si ceux-ci peuvent, et on l'a vu ce soir, passer à travers, par excès d'individualisme, notamment lors du troisième quart-temps.

La réussite aux lancers-francs : les joueurs sous tension, ont réussi une performance quasi parfaite. On a senti les joueurs concernés à chaque fois qu'ils se trouvaient dans cet exercice; C'est d'ailleurs l'une des clés de la rencontre où le CSP n'en a laissé qu'un en route (16/17). Sans cette réussite, on ferait tous ouin, ouin ce soir.

Danilo Nikolic : en voilà, un joueur qui juste arrivé, montre un gros potentiel. Intégré, il va faire mal et devenir le poste quatre dont le CSP a besoin. Il contribue fortement à la remontée de l'équipe au dernier quart-temps.

Nicolas Lang : a effectué un gros match. Offensif bien sûr, avec la prise de quatre rebonds, sans oublier les 7 passes décisives pour 4 balles perdues.

Le talent de Mc Gusty et d'Appleby : ces deux là ont un gros talent et ont montré de belles choses. Sauf que...

Les hic

La fin de match des nordiques : un contre modèle du genre. L'oubli défensif permettant Chassang de se trouver sous le cercle est un don de la Providence. Les trois lancers-francs de Berhanemeskel clôturent la rencontre. Le type dégoupille. Ils sont au fond du trou : ça va tancer sec. Moralité : l'équipe se fait siffler.

Mc Gusty... doit être moins soliste et s'inscrire dans le collectif du coach. S'il laisse le jeu et le ballon venir vers lui, il va faire mal. Appleby lui aussi doit gommer ses déchets.

La défense : axe à travailler. En première mi-temps, avec une plus grande intensité offensive, le CSP pouvait faire un écart qui pouvait tuer le match.

Respect M. SARRE !

Un petit mot pour évoquer le départ à la retraite de Fred Sarre pur produit du Limoges CSP.
Je me souviens :
- de ce cadet, issu du Val de Laurence, saison 75-76 qui avait le basket dans le sang et le prenait au sérieux. Il était meilleur qu'il ne le dit dans l'interview donnée la semaine dernière ;
- de cet entraîneur des cadets qui exigeait implication et effort (ça ne rigolait pas tous les jours) ;
- du supporter, membre du turbulent groupe (officieux) à la salle municipale, situé derrière le panier au fond de celle-ci, composé notamment de l'ensemble des jeunes du club, animé par l'entraîneur de l'équipe féminine de l'époque ;
- de ce fabuleux entraîneur qui a transformé sa passion en métier avec un gros palmarès d'abord en tant qu'adjoint puis en tant qu'entraîneur.
Enfin, il sait plus que tout autre vous faire partager sa passion et la faire votre. Une belle personne.Je sais qu'il ne va rester les bras croisés et va continuer à apporter son savoir et son expérience aux jeunes générations.

Blois, pour confirmer

Retour à beaublanc pour cette fois-ci rencontrer un adversaire largement à notre portée, même si le match n'est pas gagné d'avance. La prestation de ce soir nous invite à de la confiance doublée de prudence.

  • Autour du match
  • Commentaires (24)