Signature de l'entrée de Lionel PELUHET au capital à transmettre à la DNCCG avant : dnccg

Le CSP A PERDU SA LANG

Limoges s'incline face au Portel dans un match où les visiteurs n'ont même pas eu besoin d'être exceptionnels pour l'emporter. Beaufort a fait un chantier XXL mais McGusty, Ugolin, Nenadic et compagnie ont sorti les moufles à des moments clés. Le maintien va devenir un objectif ambitieux à ce rythme.
Analyse.

Le CSP s'incline logiquement (73-76 )

Le CSP domine tout en étant à portée des visiteurs

Un CSP dominant mal récompensé (20-17)
Début de match pour Beaufort (5-2) avec un soutien de McGusty (8-2) avant que Chassang donne 7 points d'avance (11-4). Nikolic montre le meilleur de lui-même (16-7). C'est un CSP appliqué en attaque et en défense qui donne le la en ce début de match.
Temps-mort Girard.
Mc Gyusty rate un shoot difficile. Réponse Porteloise. Le CSP mène de 9 points (18-9). Nenadic et Shittu font leur entrée sur le parquet. Fleming réduit le scorre (11-18). Le CSP s'impose en attaque face à une défense visiteuse poreuse. Nenadic intercepte (20-11) puis rebond de Shittu. Grisham en opportunité fait revenir les siens à moins sept (13-20). Faute de Goins sur le même Grisham. Interception du Portel, qui fait la joie du commentateur du diffuseur, fan du CSP (20-17).

Le CSP en tête à la mi-temps (35-31)
Ugolin arrêté en plein vol par un défenseur du Portel qui ne réussit qu'un lancer-franc sur deux (é&-17). Ugolin rate un tir ouvert. Le Portel égalise (21-21).
Temps-mort de Kantzouris.
Faute sur Beaufort qui était mal embarqué. Le même aux lancers-francs et en contre-attaque donne quatre points d'avance au CSP ( 25-21). Février rate son shoot. Vautier met en transe notre commentateur préféré(23-25). And one de celui-ci (25-26).
Nikolic balance un parpaing (25-28), ce qui profite aux hommes du nord (25-28). Tension à Beaubblanc.
Deuxième temps-mort du coach limougeaud bien timé.
Chassang maladroit dessous le cercle. Turner dans le brouillard rate son shoot. Beaufort en réussite (27-28). Deux fautes du Portel consécutives, la deuxième donnant lieu à des lancers-francs. Goins en transforme un sur deux (28-28).
Le CSP dans la pénalité à 2 minutes 43 de la fin de ce deuxième quart-temps. Nikolic et Appelby sont en panne d'adresse à 3 points. Zut ! Grisham donne trois points d'avance aux siens (31-28). Nikolic réveille Beaublanc (30-31).
Temps-mort Eric Girarrd.
Contre attaque du CSP, faute sur Shittu sous le cercle. Deux-lancers-francs. Le CSP repasse devant (32-31). Le commentateur s'assoupit. Mince alors. Le CSP récupère le ballon après une attaque avortée des nordistes. Beaufort énorme ce soir (14 points qui enthousiasme Beaublanc) permet au CSP d'être devant (35-31).

Limoges s'incline par manque de maîtrise(73-76)

Le CSP toujours devant (56-51)
Possession CSP. Mc Gusty en pénétration puis à trois points (40-31). Le Portel en difficulté en attaque. Encore Mc Gusty en pénétration (42-31). L'écart se creuse. Ah, le commentateur donne enfin le score. Faute sur Vautier avant le tir de Nikolic. Turner sert Vautier (33-42). Chassang sous le cercle maintient l'écart à moins onze. Le Portel réduit le score à moins sept (37-44). Appleby remet les pendules à l'heure en réussissant un and one ((47-37).
Ugolin réussit un and one (50-37)avant que Le Portel revienne à moins huit (50-42).
Turner fait briller son coéquipier('50-44). Prestation en demi teinte de Nenadic.
Temps-mort de Kantzouris à 52-48.
Faute sur Beaufort provoquée par Turner (53-48). Après un tir de Grisham réussi. Nenadic réussit ses lancers-francs (55-50). Marcher sifflé à Fleming. Appleby sert...la tribune. Perte de balle. 3secondes de possession pour Le Portel qui n'en fait rien (56-51).

LE CSP s'incline en fin de match (73-76)
Possession Le Portel. Ugolin rate son tir derrière l'arc de cercle. Faute sur Vautier. Mauvais placement au rebond, deux points visiteurs. J'enrage. Mc Gusty vendange. Pff !
DiLeo fait revenir son équipe à moins deux. Beaufort en échec. Beaublanc est fébrile. Le Portel passe devant (59-58).
Temps-mort Kantzouris.
Nikolic rate son tir. Diawara qui bénéficie de deux lancers-francs. Chassang permet au CSP de revenir à moins deux (60-62). Fleming redonne quatre points d'avance. Faute sur McGusty (61-64). Nikolic enfin ! (64-64). Beaublanc se fait entendre. Faute sur Mc Gusty.
Temps-mort Girard.
Mc Gusty réussit ses deux lancers-francs (66-64). Faute de Chassang sur Vautier (2/2).
Faute de Vautier sur Mc Gusty (1/2). Le Portel est devant (67-68). Perte de balle de Mc Gusty. Faute de DiLeo sur Mc Gusty (2/2). Le CSP est devant (89-88). Fleming inscrit deux points. Appleby perd la balle. Vautier prend trois points d'avance. Mc Gusty fait revenir les siens à moins un (71-72).
Thriller en fin de match : pertes de balles d'Ugolin après qu"elle a été récupéré ; ce qui donne lieu à une faute sifflée contre Mc Gusty ((71-74).
Faute sifflée pour Ugolin (0/2) puis sur Goins (2/2). Le CSP est revenu à un point des nordistes. Faute sur Mazhuni. Nikolic rate le tir de l'égalisation. Real politik pour les nordistes.

Manque de Maîtrise

Le CSP a été devant lors des trois premiers quart-temps. La fin de rencontre a vu un CSP douter. Ses cadres n'ont pas répondu présent. Elle a perdu toute maîtrise sur les dernières actions par maladresse tout en ne jouant qu'en réaction. Les actions d'éclats ont été vite éclipsés par les maladresses. Et que de pertes de balles, 12. Vous me direz, en face aussi, ce qui est vrai. Le CSP a aussi perdu la bataille du rebond as usual.

Alors la faute à qui ? un manque de sérénité évident et à jouer tout en retenue. Tout le monde sait que le CSP ne ressemble pas à la sécurité sociale de 1946 en ce moment. Les points perdus sur tapis vert ont distillé le doute dans la tête des joueurs et créent de la fébrilité. Il va falloir être fort, très fort pour s'en sortir avec un soutien de l'ensemble des acteurs : l'équipe dirigeante, les amoureux du CSP au sens large.

Le Coach a fait ce qu'il a pu en prenant les temps-mort à bon escient avec les joueurs et les compétences qu'il avait sous la main ce soir.
Appleby a trop joué les solistes avec son compère MC Gusty Ugolin n'a pas été bon en fin de match. Si Nikolic a soufflé le chaud et le froid sans montrer grand chose in fine, Nenadic est de plus en plus décevant. Alexandre Chassang a livré un match correct sans plus notamment face à un rival de betlic elite, Bastien Vautier qui l'a mangé tout cru.

Ah oui, il y a quand même une grosse satisfaction ce soir et une petite : le gros match de Lucas Beaufort qui rend une copie remarquable en 35 minutes. Preuve pour Lucas qu'il est possible d'être jeune et d'avoir déjà de la maîtrise et de peser sur la rencontre. Kenny Goins a montré de belles choses en 10 minutes. C'était pas ouf mais plutôt encourageant.

VOYAGE PéRILLEUX à Nancy

La saison du CSP s'annonce compliquée au vu des chiffres affichés à ce jour (hors et sur le parquet).Difficile d'être serein dans le climat actuel au sein et en dehors du club. Princes, princesses, dirigeants madrés au boulot ! Pas de renfort possible comme le font certains clubs en difficulté. Il doit bien avoir une raison, je cherche, je cherche mais je ne vois pas.

L'heure est grave mais pas désespérée. Un coup de main numérique du service communication ? Non merci : vous aviez raison, on veut bien rester coincé mais en betlic Elite.

L'absence de maîtrise et de leaders offensifs affirmés ce soir ajoutée à celle de Nicolas Lang oblige l'équipe à se souder afin de reprendre confiance pour empocher la victoire dans l'Est samedi prochain. Compliqué mais nécessaire.
La parole est au parquet. Cette équipe doit s'en sortir pour sauver la saison sportive du CSP.

  • Autour du match
  • Commentaires (37)