Signature de l'entrée de Lionel PELUHET au capital à transmettre à la DNCCG avant : dnccg

le csp au prochain tours

Illustration
Dans ce climat anxiogène, face à ce clivage de deux Limoges irréconciliables entre mélancoliques catastrophés et imperturbables bienheureux, ce 32e de finale de Coupe de France à Tours venait à point nommé pour ébaucher un embryonnaire cessez le feu. Les cerclistes n'ont pas failli et se sont débarrassés assez aisément des pensionnaires de NM1 en l'emportant 102-83. Analyse...

des limougeauds appliqués


Pour démarrer, Ilias Kantzouris fait confiance au cinq Appleby-Beaufort-McGusty-Nikolic-Shittu. Lors des premières minutes, on constate que Simi Shittu est aussi motivé qu'un springboks avant un contrôle antidopage... Sylla, Abdelkader de son prénom, le fait d'ailleurs jouer à "1,2,3 Soleil" ! Chassang est très vite appelé à la rescousse. Kameron McGusty, dont on attend toujours plus, fait admirer sa science du scoring et sa gestuelle. Sans doute que la Halle Monconseil est une madeleine de Proust lui rappelant la dolce vita de la sombre D2 italienne. Petit à petit l'écart se creuse autour des 8-10 points en faveur du CSP. L'adresse à longue distance semble revenir. Tyree Appleby est appliqué à faire tourner la gonfle. L'irréprochable Mathieu Wojciechowski, en l'espace de cinq maigres minutes, nous fait admirer sa science de la maçonnerie et des largesses défensives polonaises. Qui osera s'élever contre le martyr que lui fait subir le coach grec ? Le silence assourdissant des supporters limougeauds pour cette cause est insupportable... Nicolas Lang, montrant une nouvelle facette de son talent, décale parfaitement Lucas Ugolin à qui il ne faut pas en promettre depuis un mois à 6m75. On assisterait presque à une scène biblique où Notre-Seigneur désigne par ce geste son apôtre. 53-38 à la mi-temps en faveur des limougeauds.

le CSP déroule


Au retour des vestiaires, Pierre-Etienne Drouault nous montre qu'il n'est pas venu pour faire un golf. Il finira le match avec 18 points quasiment tous compilés en deuxième mi-temps. Simi Shittu semble s'être réveillé en récitant les bases du pick and roll pour finir quasi systématiquement en alley-oop. Danilo Nikolic, sniper yougloslave toujours clinique, éteindra les rêves de zone de Cédric Heitz. Appleby, Beaufort et Nenadic se relaie pour faire vivre le collectif vert (24 passes décisives au total). L'écart se creuse jusqu'à presque atteindre les vingt points. Cette barre, indispensable pour nos mélancoliques catastrophés pensant que le sport est une science exacte, sera dépassée à l'entame du dernier acte. Lucas Ugolin nous émerveille avec ses qualités athlétiques (8 rebonds) donnant sans doute raison aux imperturbables bienheureux. Alexandre Chassang se gavera de ballon bien dosé dans la peinture et finira meilleur marqueur de la rencontre avec 19 points. Kantzouris met au repos ses cadres et finira le match avec les jeunes Mouhri et Nkombou. Le Limoges CSP l'emporte 103 à 82 et se qualifie pour les 16e de Finale.

Illustration
Je vous souhaite une belle soirée et vous donne rendez-vous samedi soir pour le déplacement à la JL Bourg. On oubliera pas de remercier Charly à la cam' et Olivier à la technique car franchement cette retransmission était top !

  • Autour du match
  • Commentaires (18)