Signature de l'entrée de Lionel PELUHET au capital à transmettre à la DNCCG avant : dnccg

Ça vous la coupe !

Illustration

Après une première mi-temps en aveugle pour les pauvres spectateurs distants que nous étions, le CSP a couru après le score pratiquement toute la seconde période, alternant un peu d'adresse pour remonter et des bévues défensives pour voir Nanterre reprendre le large. Elimination de la Coupe de France 2023-24 en 16e. Analyse.

Le match

En aveugle

Difficile de suivre ce match, la première mi-temps n'ayant pas été visible, on se contentera du score : 43-41 à la pause en faveur des nanterriens. Les deux formations se sont répondu.

QT3 Le trou d'air

La troisième période fut synonyme de coup de la panne pour le CSP qui est revenu des vestiaires avec des semelles en plomb. Nanterre par le bras d'un Juhann BEGARIN stratosphérique (34pts) s'est littéralement baladé dans la défense limougeaude. Bien secondé par le toujours précieux Desi RODRIGUEZ, très rentable dans son rôle de ramasseur de rebonds offensifs (4 sur ses 5 prises) qui remonte pour scorer on ne sait trop comment... mais c'est ça son super-pouvoir. Il faudra l'adresse de Nenadic pour rester en vie alors qu'Appleby a vécu une soirée calvaire en attaque avec un 0pts à 0% pour un vilain -5 d'éval.

QT4 Courir encore et toujours

Limoges remporte le dernier QT mais n'a jamais été en position d'y croire. Même revenu sur les talons des franciliens, les hommes de Kantzouris ont toujours enchaîné la petite maladresse ou le gros manque de lucidité sur un ballon clé pour pouvoir prendre l'ascendant sur les troupes de Philippe Da Silva, fidèle assistant promu coach d'un soir en prévision de sa future succession au trône de Donnadieu. Si Nico Lang a redonné de l'espoir sur un tir primé "compliqué", ses coéquipiers ont perdu les ballons ou commis l'oubli coupable en défense qui n'a pas permis de rentrer dans les cerveaux des locaux qui terminent le match sur un petit matelas confortable de 7 unités.

Bilan de cla Coupe de France 2023

Fin de la Coupe de France. Un trophée que le CSP pouvait viser car sur un match sec, on ne sait jamais ce qui peut arriver, la rencontre face à l'ASVEL nous l'a démontré. Désormais distancés en championnat (et soyons lucide sans autre espoir qu'un glorieux premier tour de playoffs dans le meilleur des cas) Limoges vient donc de dire adieu à la dernière opportunité potentielle de noircir une ligne de palmarès sportif cette saison. La Leaders Cup devrait nous être barrée soit par la sanction de la DNCG soit par une sortie sportive du TOP8 et on ne parle même plus du championnat. Nous voilà donc embarqués dans une lente agonie bien triste saison où il faudra s'égayer de victoires à domiciles et se réjouir de ne pas descendre sportivement... pour l'administratif, laissons le temps aux tennismen/tenniswomen locaux de trouver de quoi refaire le cordage puisque selon la DNCG, le résultat de la saison ne devra pas être de +50k€ mais plus probablement de +350k€ (spoiler : c'est impossible).

Merci aux supporters limougeauds présents sur place pour les directs vidéos via réseaux sociaux pour tenter de suivre le début de match, et pour la photo.

  • Autour du match
  • Commentaires (11)