Signature de l'entrée de Lionel PELUHET au capital à transmettre à la DNCCG avant : dnccg

LE CSP DISJONCTE en Bourgogne

Le CSP implose en terre bourguignonne (60-90). Il n'y a rien à sauver dans ce match (du coach aux joueurs). Après un premier quart-temps de bonne facture, sans Lang et Shittu, le CSP s'est fait marcher dessus. Juste un chiffre : 25 pertes de balles qui traduisent un jeu explosé façon puzzle et une attaque famélique en deuxième mi-temps. A oublier. Analyse.

CONTEXTE DIFFICILE

Le CSP recevait à domicile ce jeudi la DNCG dans une rencontre dont l'enjeu est tout simplement la régularité des comptes. Confrontation difficile a priori pour les locaux qui jouaient pourtant au siège à huit clos sans leurs meilleurs joueurs. Les comptables locaux face à des professionnels du chiffre : budgets examinés, tenue des comptes, pièces justificatives...Pas de quoi soulever beaublanc et pourtant...La mise à disposition de chouquettes et les conversations empreintes de mots d'esprit à base de slips ne sont pas suffisantes pour emporter la conviction de ces professionnels.

Les boucheries du centre de Limoges à cette occasion ont pu être dévalisées par l'achat de pattes de lapin destinées à conjurer le mauvais sort (supporters, dirigeants, partenaires...). Invoquer les forces de l'esprit pour un audit effectué rue Descartes illustre une sorte de désespérance en cette période de Noël.

C'est dans ce contexte d'incertitude mâtiné d'ésotérisme que l'équipe se déplace ce jour en Côte d'Or, (destination rêvée lorsqu'on a de tels soucis financiers), pour y confirmer la très belle victoire obtenue en fin de rencontre à Nancy, chez notre ami Youyou. Invoquer le nom d'un débiteur du club (et pas pour trois euros) en cette période de vaches (très) maigres est forcément jubilatoire.

LE CSP COULE à DIJON (60-90)

Limoges joue ce samedi sans Shittu et Lang.

Un CSP en demi-teinte (39-42)

Bon premier quart-temps des limougeauds (23-16)
Gros début de match du CSP (11-3) à 5 minutes 18. Dijon bafouille son basket. Beaufort donne 9 points d'avance (13-4). Dijon toujours patraque. Rebelote pour Beaufort 15-4), ce qui met le commentateur TV en PLS.
Temps-mort de l'excité dijonnais. Le CSP adroit en attaque profite de ce mauvais début de match des locaux. Faute offensive sifflée à Nenadic., annulée par la perte de balle de Holston. Chassang en réussite (17-6). Bokossi dunke, rendant fou de joie notre gentil commentateur (17-10). Chikoko profite de la faiblesse intérieure des visiteurs. Goins joue en poste cinq. Nenadic réussit un tir primé après une superbe passe de Appleby. Chikoko nous fait mal (13-20). Hrovat fait revenir les siens à moins quatre (16-20) alors que le CSP joue arrêté.
Temps-mort limougeaud. Appleby réussit son tir primé. Premier quart-temps réussi. Nikolic avec Appleby apportent leurs écots.

Le CSP en difficulté en ce deuxième quart-temps (39-42)
Possession limougeaude. Début de deuxième mi-temps cafouillarde. Dijon revient à trois points (20-23). Nenadic provoque une faute permettant au CSP d'ouvrir les compteurs du CSP en ce second quart-temps (25-20). Dijon défend mieux, le CSP a du mal à réagir. Ugolin donne 7 points d'avance aux cerclistes (27-20). Beaufort fait faute sur Holston. Hrovat réduit le score. Faute du même impétrant. "Faute qualifiée de légère par le commentateur. Ouais.Beaufort score (29-23). Le danger vient de Dokossi et de Chikoko (26-29). Hrovat égalise (29-29). Pas de temps-mort pris par le coach limougeaud.
Toujours pas de temps-mort pris par Kantzouris.
Troisième faute de David Holston. Intéressant. Nikolic prend ses responsabilités (32-32). Toujours Nikolic qui répond aux locaux (35-35).
Temps-mort pris par Kantzouris. Nenadic aux lancers-francs permet au CSP d'égaliser (37-37). Ce dernier bafouille un peu son basket. Pff ! Dijon en tête (39-37). Le match devient vilain. Pas de réussite des deux côtés. Oniangue donne cinq points d'avance aux siens (42-37).
Temps-mort de Kantzouris en fin de ce deuxième quart-temps. Faute sur Mc Gusty (39-42). Un CSP laborieux s'accroche, avec 13 pertes de balles. Si pas de remède à ces pertes, pas de victoire à l'horizon.

Une purge (60-90)

Limoges se délite (48-68)
Possession JDA. Hunt (44-39). McGusty rate la cible. Dijon prend le large (46-39). Le CSP est dominé par les locaux. Difficultés défensives des visiteurs. Nikolic nous fait rester dans le match (42-46). Contre-attaque suite à perte de balle de Beaufort. Mc Gusty en réussite (44-48). Encore des pertes de balle. La JDA s'envole (44-53). Tout ça ne sent pas bon du tout.
"Be carreful" crie l'excité dijonnais lors d'un temps-mort. Encore une perte de balle. Le CSP prend l'eau (44-55). 17 balles perdues pour 8 passes décisives à ce moment de a rencontre. Et devinez quoi, une nouvelle perte de balle. Le CSP est perdu sur le parquet, qui ne trouve plus de solution. HORRIBLE ! oui, HORRIBLE !
Ugolin rate un panier sous le cercle. Horreur, malheur. C'est la salsa du démon (57-44). Nouvelle perte de balle.Le CSP sombre. Le coach et l'équipe sont perdus.Hrovat inscrit deux points qui permet à Dijon de prendre ses aises (59-46).
Le CSP n'y est plus du tout . Ce match tourne à la démonstration. Perte de balle d'Appleby (48-68).
Tout est résumè dans ces statistiques : 9 pertes de balles et 9 points marqués en ce quart-temps.

La correction (60-90)
Possession CSP. Goins rate son tir. Faute de frustration de Chassang. Le CSP subit la foudre des bourguignons (48-71). McGusty réussit un tir enfin (50-71). Dijon pratique un beau basket. Le CSP n'y est plus (76-52). L'attaque est catastrophique pour le CSP avec une défense façon fondue bourguignonne. C'est la m...! Le CSP est à moins 29. Personne ne sort la tête de l'eau. Que c'est long. Le supporter limougeaud a du commettre des actes répréhensibles dans une vie antérieure pour subir une telle correction. McGusty réussit enfin un and one (55-81). Cette fin de match est aussi laide qu'un épisode de téléréalité. Chassang réussit ces deux lancers-francs (57-81) dans un match qui n'en est plus un. Le score reste dans l'étiage des moins 30 (58-86). Plus de système ; que des tirs approximatifs. Le coach est rentré chez lui. Il reste encore 2 minutes 22. Mc gusty monte au cercle (60-86). On 'en fout un peu.Limoges fait n'importe quoi. Moins 30 (60-90).CQFD

PURGISSIME

Rien à sauver. Le CSP a été mauvais de chez mauvais. Géricault Kantzouris ne prend pas ses temps-mort quand il le doit. L'équipe a subi et lui aussi. La suite est un long renoncement avec un manque d'application en attaque qui se traduit par un nombre considérable de pertes de balle. Impossible de jouer dans ses conditions. La défense a cédé. Les joueurs sont sortis du match.

STATISTIQUES :

21 points en deuxième mi-temps
25 balles perdues

Ces chiffres se passent de commentaire. On est face à une faillite collective.

DéNOUEMENT PROCHE

Le CSP recevra samedi prochain les banlieusards de Nanterre. L'occasion de retrouver une dignité en espérant une victoire pour s'éloigner de la zone dangereuse avant de recevoir (enfin) une bonne nouvelle de la fédération. Si l'incertitude demeure sur le nombre de victoires réattribuées il est possible que nous en retrouvions au moins une voire deux.
De quoi apporter un peu de sérénité dans la sinistrose actuelle, à son acmé ce soir.

  • Autour du match
  • Commentaires (50)