Signature de l'entrée de Lionel PELUHET au capital à transmettre à la DNCCG avant : dnccg

Kiss my Alsace!

Illustration

Duel de déjà mal-classés en Alsace. Les Strasbourgeois qui sortent, comme le CSP, d'une belle saison ont eux-aussi bien du mal à enclencher la première en Betclic Elite : 1V-3D, ils ont en revanche débuté la BCL du bon pied face à de modestes Hongrois. Mais, de retour sur leur parquet, les hommes de Lassi TUOVI auront à cœur d'améliorer leur bilan en championnat. Présentation.

L'effectif :

Quelques noms bien connu de notre championnat, pas de grosses stars, des joueurs qui sont là pour jouer en équipe. Mais, depuis le début de saison, ils n'ont pas trouvé le rythme pour gagner les rencontres.

Les meneurs :

Lucas Beaufort est un pur produit de la SIG. Il est passé la saison dernière en ProB à Aix-Maurienne pour gagner des minutes, ce qu'il a fait avec 24mn de moyenne pour 8pts et 2,6pds par match. Il a du mal à confirmer au niveau supérieur, mais il a les capacités pour réussir.

Marcus Keene est l'arme offensive de l'équipe. Petit (1m78) mais très rapide, pas maladroit de loin, il joue plus de 30mn par match, ce qui laisse peu de temps pour sa doublure. A n'en pas douter LE joueur sur lequel on ne peut pas faire d'impasse.

Illan Pietrus est le fils de Flo Pietrus. Moins grand que son père (1m87) c'est un poste 1 qui essaye de grappiller des minutes, mais c'est très compliqué dans l'effectif de la SIG. Leader irrégulier en espoir, il doit progresser dans la gestion du ballon et l'adresse pour avoir plus de temps de jeu.

Les extérieurs :

DeAndre Lansdowne est un poste 2/3 qui est très fiable de loin mais qui ne prend pas beaucoup de tirs. Il participe au rebond des deux côtés du terrain. Il est capable de se créer son tir s'il le faut.

Jean-Baptiste Maille est bien connu à Limoges, malgré une saison complètement ratée due à une grosse blessure au genou. Son physique lui aura joué des tours toute sa carrière. Quand il est bien, il peut faire de bons matches, même si ce n'est pas un leader offensif. Il peut mettre dedans de loin sur les défenses de zones, par exemple. Pas rapide, son duel avec Nico Lang devrait être à l'avantage du Limougeaud.

Matt Mitchell est là depuis 3 saisons. Ses stats progressent d'année en année. Il vaut 19,7pts à 35% à 3pts, 2pds pour 30mn de jeu. Attention, il devient un très gros client dans notre championnat avec des cartons records.

Jamarr Sanders a bourlingué pas mal en Italie en seconde division. Ce n'est pas un gros scoreur, pas top sur la ligne des 3pts. Il est plus un joueur d'équipe : défense, écran, jeu sans ballon.

Ike Udanoh a le même profil que Jamarr. Sauf que lui ne shoote jamais à 3pts. Meilleur au rebond et à la passe, son évaluation globale est légèrement supérieure.

Les intérieurs :

Stan Okoye a commencé sa carrière en Espagne. Il arrive sur la pointe des pieds cette saison. Poste 3/4 moderne adroit de loin, il provoque rarement des fautes. C'est le type de joueur qui ne va pas faire de bruit, mais qui va mettre ses 8pts par match.

Léopold Cavaliere est un ancien Palois, que tous les Limougeaud détestent. Un type qui va tout faire pour faire péter un câble à son adversaire direct. Depuis son départ du Mordor Béarn, il a plus de responsabilités offensives ; ce qui fait que ses stats montent doucement. Toujours fébrile de loin, c'est surtout un battant, il va se défoncer pour son équipe.

Bodian Massa arrive de Fos où il jouait beaucoup. Ses stats sont en baisse avec un temps de jeu identique. Il n'a pas encore trouvé la bonne carburation pour imposer son jeu, qui est basé sur le physique. C'est un vrai athlète, gros rebondeur des deux côtés du terrain, il marque essentiellement sur rebond offensif.

Junior Mbida est un poste 5 de l'ombre. Une rotation efficace mais pas vraiment dangereuse. Même au niveau en dessous, il n'était pas un leader offensif. Peut-être le point faible de cette équipe.

L'analyse :

Strasbourg possède une équipe équilibrée, avec des leaders et des soutiers. Le jour où elle arrivera à jouer ensemble et, surtout, à défendre beaucoup mieux comme contre Nancy, la victoire ne sera pas loin. Sur les matches où l'adversaire marque 79pts ou plus elle perd à chaque fois. Donc emmener la rencontre sur du jeu rapide, avec un maximum de possessions, peut être une stratégie. Mais Limoges est un peu dans le même cas, sauf contre Paris ou les Limougeauds s'en sont sortis. Avec un bilan similaire, on va rejouer au match de la peur... Qui sortira du guêpier à 2-3 ? Qui s'enfoncera à 1-4 ? Le duel de coaches devrait aussi être intéressant, dans la mesure où Lassi TUOVI prouve année après année qu'il est aussi un très bon technicien. Alors qui du calme froid nordique ou du bouillant latin aura la tête haute samedi soir ?

  • Autour du match
  • Commentaires (30)